Du bénévolat au marché du travail

Créé en 1992, le SNAC est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’offrir des services afin d’améliorer la sécurité alimentaire des résidents du quartier Ahuntsic ayant un revenu sous le seuil du faible revenu. Les moyens pour y parvenir sont diversifiés : services, activités, outils, informations, documentation et références.

Après avoir reçu plusieurs commentaires positifs d’autres organismes sur la qualité des bénévoles du SNAC, l’équipe souhaitait mettre en valeur l’expertise en formation développée afin de pouvoir aider davantage de bénévoles à se trouver un emploi après leur passage au SNAC.

« Nous souhaitions structurer et uniformiser ce que nous faisons en formation des bénévoles pour pouvoir le mettre en valeur et le montrer aux gens. EVALPOP nous a permis de mieux définir cette activité pour mesurer les impacts et obtenir des résultats. » Antonio Trejo, intervenant communautaire

L’équipe a donc ciblé parmi les personnes qui viennent chercher de l’aide alimentaire celles ayant le souhait de se trouver un emploi. « On les invite à venir faire du bénévolat avec nous pour prendre de l’expérience et apprendre à travailler en équipe et ainsi avoir une référence. Jusqu’à présent, les candidats ont entre 19 et 56 ans et sont de nationalités diverses », nous mentionne Antonio Trejo, intervenant communautaire.

De l’évaluation à l’intervention

Dans le cadre de sa démarche, l’équipe a développé plusieurs outils d’évaluation. Souhaitant au départ recourir à un questionnaire pour récolter les données, l’équipe s’est finalement tournée vers des entrevues individuelles. « Au début, nous étions réticents à cause de la complexité de l’analyse, finalement, nous sommes très contents de notre choix, car les entrevues d’évaluation permettent de quantifier l’inquantifiable et les résultats sont beaucoup plus riches ». Louise Donaldson, directrice adjointe

L’outil d’évaluation est ainsi devenu un outil d’intervention à part entière qui permet à l’équipe de formaliser l’accompagnement des bénévoles et de le rendre plus individualisé : ils sont désormais rencontrés au début pour connaître leurs attentes et objectifs, à mi-parcours pour des mises en situation et à la fin du processus pour discuter de leur cheminement. Le SNAC a également créé une grille d’observation qui comprend des informations sur les compétences techniques acquises par les bénévoles.

SNAC_IMG_0702 - copie

« Pour nous, le défi est le temps… Il faut prendre le temps de s’asseoir avec la personne, mais c’est très gagnant. Le fait de prendre le temps d’être avec eux, de les écouter fait en sorte qu’ils sont plus motivés, car ils se sentent importants. Pour certains, c’est la première fois qu’ils se sentent écoutés depuis longtemps. » Antonio Trejo, intervenant communautaire

La confiance en soi à l’honneur

Une fois rendus à l’analyse, les intervenants pourront recouper des mots clés entendus lors des entrevues pour mesurer les impacts de l’activité. Déjà, l’équipe peut voir que ceux-ci touchent la confiance en soi (de parler aux gens, de travailler en équipe…), la capacité à travailler avec une équipe multiculturelle, la tolérance, la patience, l’acceptation de l’autre, l’assurance dans un lieu de travail…

« Contrairement à ce que l’on pensait, les participants ne nomment pas nécessairement un sentiment de valorisation lié à leur implication pour la communauté, surtout au début du processus. Mais, au fil des semaines, les bénévoles se rendent compte, en étant en contact avec les gens qui viennent au dépannage alimentaire, de l’importance de leur travail », mentionne Louise Donaldson, directrice adjointe. Cela a amené l’équipe du SNAC à réaliser qu’elle devait davantage travailler son rôle de valorisation des bénévoles en mettant de l’avant l’importance de leur contribution pour la communauté.

Bref, l’évaluation a eu un effet structurant sur l’équipe du dépannage alimentaire et certains outils d’évaluation pourront être réutilisés pour l’ensemble des bénévoles.

C’est une chance réelle et tangible qu’offre le SNAC à ces bénévoles de remettre un pied dans le milieu du travail. L’équipe a même la fierté de mentionner qu’une participante bénévole s’est trouvé un emploi avant même d’avoir terminé le processus. C’est une belle réalisation et d’autres sont à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s