Peaufiner un atelier portant sur les conflits, grâce à l’évaluation

Prévention Sud-Ouest est présent dans le sud-ouest de Montréal depuis 1988. Son objectif est de contribuer à réduire les multiples formes de criminalité et de violence.

Dans le cadre de la démarche d’évaluation EVALPOP, l’équipe de Prévention Sud-Ouest s’est attardée aux effets d’un atelier portant sur le conflit pour les élèves de 3e année. Cet atelier a été choisi puisqu’il était offert depuis de nombreuses années. L’équipe cherchait à savoir si l’objectif de l’atelier était atteint – Les élèves connaissent-ils les étapes pour résoudre un conflit? – et à connaître ses effets sur les élèves.

Lors de l’atelier, des vidéos sont visionnées par les élèves pour démontrer un conflit dans un groupe de marmottes et de lézards. Ensuite, on analyse avec eux plusieurs aspects entourant le conflit… Qu’est-ce qu’un conflit? Est-ce que tu as déjà vécu un conflit? Quelle est la différence entre un conflit et l’intimidation?

IMG_7237.JPG

Au cours du processus, l’équipe s’est rendu compte que certains aspects pouvaient être approfondis pendant l’atelier.

« Avant l’évaluation, on posait quatre questions très simples et les élèves travaillaient en groupes pour répondre aux questions. Maintenant, les questions sont beaucoup plus détaillées : on a ajouté des pictogrammes de sentiments, des couleurs et des notions portant sur qui a commencé le conflit, quelles sont les conséquences pour chacun, est-ce que c’est plus difficile d’arrêter le conflit quand c’est nous qui le vivons?

On a aussi introduit la notion de médiation… Qui peut t’aider dans ton entourage? Est-ce que tu aimerais jouer le rôle de la grenouille pacifique, la médiatrice de l’école, ou du crocodile, celui qui encourage le conflit? » Céline Berck, conseillère en prévention

L’atelier se donnait en une seule rencontre, mais suite aux changements apportés, l’animatrice n’avait plus assez de temps. L’équipe a donc essayé une nouvelle formule en deux rencontres à la fin de l’année scolaire et y voit déjà plusieurs avantages. C’est donc la formule qui sera proposée aux écoles l’an prochain.

« Le fait de rencontrer les élèves deux fois améliore la possibilité que le message passe, car l’enfant a plus de temps pour réfléchir. Nous pensons aussi remettre des macarons de grenouille pacifique aux enfants pour les encourager à bien gérer les conflits.

L’évaluation nous a permis d’améliorer notre animation, pour aller plus loin dans la réflexion avec les enfants. » Diane Lemon, directrice

Aussi, l’équipe s’est rendu compte que les enseignants réutilisaient le matériel et les exemples, ce qui permet de renforcer les effets positifs sur les élèves.

Voici d’ailleurs quelques résultats récoltés pour l’année 2016-2017 :

bullePréventionsud-ouest

Des possibilités d’avenir
Arrivée à la fin du processus, l’équipe se demande déjà quelle autre activité elle souhaiterait évaluer… peut-être une animation chez les aînés ou dans le projet BUMP. Bref, les choix sont multiples pour cette équipe qui met sur pied une multitude de projets chaque année dans la communauté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s