Une belle participation au Séminaire ÉvalPOP 2017

Ce mardi 16 mai 2017, près de soixante-dix personnes ont assisté au Séminaire ÉvalPOP se tenant à la Maison du développement durable. Les participants ont pu définir collectivement les leviers indispensables à mettre en œuvre dans les organismes communautaires autonomes pour assurer la pérennisation de leurs pratiques en évaluation d’impact.

Un panel d’expertes pour un regard extérieur sur les enjeux de l’évaluation

Trois conférencières passionnées et passionnantes de la Fondation One Drop et de l’Institut Nazareth & Louis-Braille sont venues partager les enjeux de leurs pratiques pour la pérennisation de l’évaluation. Ouvrant les discussions, ce Panel a notamment soulevé l’importance d’impliquer les dirigeants et les participants, de prévoir les ressources nécessaires et de faire rayonner les résultats.

onedrop_institutbraille
Lynda Rey de la Fondation One Drop, Manuela Mendonça de l’Institut Nazareth & Louis-Braille et María-José Arauz de la Fondation One Drop

Des témoignages de groupes ayant participé à ÉvalPOP

Quatre organismes communautaires – Dispensaire diététique de Montréal, SAC Anjou, CAMÉÉ, Ex æquo – ont présenté les changements vécus dans leur organisation à la suite de la démarche d’ÉvalPOP, programme de formation et d’accompagnement en évaluation des effets. Que ce soit la mobilisation des membres, la cohésion des équipes ou la révision des pratiques, leur participation au programme ÉvalPOP a été transformatrice.

« [Dans le processus d’évaluation] les participantes se sont senties écoutées et ont réalisé que leurs paroles avaient de la valeur. » Isabelle Charlebois du SAC Anjou

En témoignant très honnêtement aussi bien des gains réalisés que des tensions soulevées, les présentateurs et présentatrices ont dressé un portrait réaliste des efforts à investir pour développer les compétences d’une organisation en évaluation, puis pour maintenir ces nouvelles pratiques. Malgré les challenges de ce changement de paradigme à tous les niveaux de l’organisation, le message était clair, tous ces groupes continueront à évaluer!

« Maintenant, il faut que ça fasse partie de nos habitudes de travail. » Jean-Nicolas Ouellet de CAMÉÉ

IMG_4395 - coupée
Isabelle Charlebois et Cynthia Morgan du SAC Anjou, France Proulx et Annie Brodeur-Doucet du Dispensaire diététique de Montréal
CAMEE_EXAEQUO - coupée
Jean-Nicolas Ouellet et Deborah Mbombo de CAMÉÉ, Benoit Racette et Geneviève Guernier d’Ex Aequo

Mettre le cap sur la pérennité

En après-midi, les participants ont discuté autour de quatre dimensions qui conditionnent la pérennisation : les ressources affectées (mémoire), la routinisation des pratiques (adaptation), la culture de l’organisation (valeurs) et la gouverne de l’organisation (outils de prise de décision). Une mise en commun a permis de définir les leviers d’action du Gouvernail de la pérennité pour assurer la routinisation de l’évaluation dans un organisme communautaire. Suivez notre blogue, nous publierons les conclusions de ces réflexions au cours des prochaines semaines…

Alimentées par les échanges et la réflexion collective, les personnes participantes sont reparties mieux équipées pour mettre en œuvre des processus d’évaluation pérennes en cohérence avec leur mission de transformation sociale.

Un immense merci à l’ensemble des participants et participantes qui ont fait de ce séminaire un succès!

Publicités

2 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s