Le diagnostic… une étape primordiale du processus d’évaluation

Avant même le démarrage du processus d’évaluation, il est important d’avoir un consensus sur les raisons de la démarche, mais aussi sur la vision de l’évaluation des membres du comité. On comprend la nécessité de préciser pourquoi et pour qui on veut évaluer, mais il est aussi important de vérifier si les conditions gagnantes sont réunies pour que l’évaluation se réalise. Il ne faut pas se le cacher, une démarche d’évaluation demande une bonne dose d’implication et de temps, d’où l’importance de valider au départ les intérêts, les énergies et les motivations de chacun.

Voici quelques questions à poser à votre équipe avant de vous lancer dans un processus d’évaluation :

Pourquoi veut-on faire une évaluation? À quelles questions veut-on répondre? On se doit de vérifier si l’évaluation constitue le bon outil pour adresser les interrogations et les besoins de votre organisation.

Pour qui veut-on évaluer? À qui l’évaluation servira-t-elle et qui utilisera les résultats de celle-ci? Donc, l’évaluation est-elle un réel besoin? Il importe d’avoir une vision partagée de la raison d’être de l’évaluation. De plus, préciser dès le début comment on utilisera les résultats est déterminant pour orienter le type d’informations à recueillir et pour s’assurer de l’utilité des résultats.

Sommes-nous prêts à faire une évaluation? Est-ce que toutes les conditions gagnantes sont réunies? Il est important de dégager les enjeux, les obstacles et les sources de soutien pouvant contribuer ou nuire à la réalisation de l’évaluation.

Voici quelques enjeux possibles : l’intérêt et la motivation de l’équipe et du conseil d’administration face à l’évaluation; le degré d’ouverture au changement et la capacité à remettre en question les pratiques au sein de l’organisation; le climat au sein de l’équipe : favorable ou non, etc.

On ne doit pas recourir à l’évaluation pour tenter d’étudier ou de résoudre un conflit ou un problème, il vaut mieux les régler avant d’entreprendre la démarche.

A-t-on le temps de participer à une évaluation? Est-ce que l’organisation dispose des ressources humaines et financières nécessaires? Une démarche d’évaluation participative demande du temps aux responsables de l’évaluation et aux membres du comité pour accomplir du travail individuel, des rencontres du comité, etc.

En résumé, il est important de faire cette réflexion qui vous permettra de répondre à l’ultime question : l’évaluation est-elle possible dans le contexte actuel de notre organisation?

Véronique Goulet, évaluatrice

Publicités

2 réponses

  1. Hassan

    Très intéressant.
    J’aimerai ajouter au niveau de la question de l’utilisation des résultats de l’évaluation, un élément qui me parait primordial: est ce qu’il y a une volonté commune chez les futurs utilisateurs potentiels des résultats de l’évaluation? et peut on la mesurer ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s