Parole d’évaluatrice – « Le modèle logique, pierre angulaire de l’évaluation »

Définition : Le modèle logique est une représentation schématique qui met en évidence les liens entre les actions mises en œuvre et les résultats attendus. C’est un outil essentiel pour définir les changements qui seront mesurés dans le processus d’évaluation.  

On dit souvent du modèle logique qu’il est la pierre angulaire de l’évaluation. Cela est vrai autant pour l’organisme accompagné que pour l’évaluatrice qui soutient l’organisme dans sa démarche. Pour cette dernière, l’élaboration du modèle logique constitue le moment le plus passionnant de l’évaluation. La raison en est fort simple : le développement du modèle logique nous permet d’entrer directement au cœur des pratiques et des enjeux des organismes.  Il est fascinant de constater à quel point le travail de construction du modèle logique est révélateur de la richesse des pratiques et des missions, révélateur du professionnalisme des intervenants, révélateur de l’engagement, mais aussi révélateur des tensions et des petites  incohérences dans les façons de faire de l’organisation.

Le développement du modèle logique nous permet d’entrer directement au cœur des pratiques et des enjeux des organismes.

Ainsi, le processus visant à établir un modèle logique est, pour un organisme, presque toujours un moment de réflexion et de remise en question. Avec le modèle logique, on dresse le portrait des interventions  de l’organisme, des changements attendus et par le fait même on expose, sans le vouloir, les imperfections de celles-ci. Parfois, cela peut être douloureux. En effet, personne n’aime voir ses lacunes mises au grand jour. Pourtant, une fois le premier « choc » passé, la majorité des groupes embrasse cette possibilité de s’arrêter et de remettre en question certaines de leurs pratiques.  Il s’agit, d’ailleurs, d’une des forces du milieu communautaire : cette capacité à accepter le changement et cette volonté d’apprendre, toujours et en tout temps.

Avec le modèle logique, on dresse le portrait des interventions  de l’organisme, des changements attendus et par le fait même on expose, sans le vouloir, les imperfections de celles-ci.

Prenons par exemple, la démarche d’évaluation opérée par le Mouvement des Personnes handicapées pour l’accès aux services (PHAS) – qui fait l’objet d’un récent billet sur le blogue –  et qui rend bien compte du rôle du modèle logique, comme outil de réflexion et de réajustement des pratiques : « (Avec le modèle logique), nous nous sommes rendus compte que nous avions un défi de taille, à savoir une certaine inadéquation entre les résultats que l’on voulait atteindre et les actions que nous mettions en œuvre pour y arriver » mentionnait le coordonnateur du Mouvement, Olivier Martin. « On voulait mobiliser et rejoindre les personnes avec des handicaps, mais les actions que l’on mettait sur pied étaient surtout des actions de représentation, bref des activités qui ne débouchent pas sur de la mobilisation. Ce premier modèle logique a été un point tournant dans le travail du Mouvement PHAS »

« (Avec le modèle logique), nous nous sommes rendus compte que nous avions un défi de taille, à savoir une certaine inadéquation entre les résultats que l’on voulait atteindre et les actions que nous mettions en œuvre pour y arriver , Olivier Martin, Mouvement PHAS

 

Culture d’adaptation et culture d’évaluation, les conditions gagnantes d’un milieu communautaire en mouvement

La culture d’adaptation et d’apprentissage propre au milieu est véritablement un élément qui facilite le processus d’évaluation. J’irais plus loin en affirmant qu’elle apparaît comme une condition gagnante au développement d’une culture d’évaluation. D’ailleurs, notre travail avec les organismes nous a fourni plusieurs exemples d’ajustements de pratiques. En effet, les organismes n’attendent pas la fin du processus d’évaluation pour modifier leurs pratiques, elles agissent dès la définition du modèle logique.

Plusieurs organismes ont modifié leurs façons de faire avant même d’avoir évalué  leurs interventions, par  exemple,  en ajoutant un volet à un atelier, en introduisant un exercice dans une activité ou tout simplement en restructurant leurs animations. Le travail fait pour définir le modèle logique change la perception que les groupes ont de leurs  actions et leur manière de comprendre les visées de leur intervention. Il les force à rendre les actions plus cohérentes et à déterminer comment, logiquement,  ils pourront opérer un changement dans leurs actions.

La culture d’adaptation et d’apprentissage propre au milieu est véritablement un élément qui facilite le processus d’évaluation. J’irais plus loin en affirmant qu’elle apparaît comme une condition gagnante au développement d’une culture d’évaluation.

 

Le modèle logique, un outil au service du consensus

En terminant, j’ajouterais qu’une des retombées notables de la création du modèle logique est de permettre à tous les acteurs de l’organisme de s’exprimer pour développer une vision commune des pratiques et des changements attendus. Ce consensus est précieux : il assure en effet que la diversité des points de vue soit reconnue, mais également que les membres du comité d’évaluation soient sur la même longueur d’onde pour la suite du processus.

Notre rôle d’évaluatrice est d’accompagner les équipes dans la définition de leur modèle et de soutenir la prise de parole des différents acteurs en facilitant leurs échanges et leurs prises de décision. Nous sommes les témoins privilégiés de l’amélioration des pratiques et des interventions au sein du milieu communautaire.

Une des retombées notables de la création du modèle logique est de permettre à tous les acteurs de l’organisme de s’exprimer pour développer une vision commune des pratiques et des changements attendus.

Par Marie-France Duranceau, formatrice et conseillère en évaluation pour le CFP

 

(c) Freepik

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s